La réserve naturelle Pu Luong – Thanh Hoa

La réserve naturelle Pu Luong, reconnue en 1999 se trouve en province de Thanh Hoa au nord du Vietnam. Nous proposons un grand nombre de treks à Pu Luong qui vous permettra de découvir la réserve, la forêt, les villages d’ethnies, les rizières…Pour faire un trek à Puluong, il vous faut mettre au moins trois jours.

La réserve naturelle de Pu Luong couvre une superficie de 17 662 ha entre les districts montagneux de Quan Hoa et Ba Thuoc, la province de Thanh Hoa. Le site est caractérisé par l’habile mariage entre plusieurs biosystèmes : celui des reliefs calcaires, des montagnes et des forêts. De plus, la réserve compte une biodiversité riche tant en faune qu’en flore. On y trouve des espèces d’animaux rares, telles que l’écureuil rouge, le gayal, le primate, le gibbon au cul blanc… Selon des biologistes, il existe à Pu Luong Vietnam 36 espèces animales inscrites dans le Livre Rouge du monde, dont 13 espèces en voie d’extermination.

Ouverte au public depuis 4 ans, Pu Luong ambitionne de développer un tourisme vert et culturel, dans l’intérêt de la localité et des autochtones. La communauté des Thai et Muong, qui vivaient auparavant de la cueillette des produits sylvicoles et de la chasse dans la forêt, a vivement approuvé le projet touristique avancé par Comité de gestion du parc national et soutenu par le Fonds international des faunes et flores (FFI).

Pour ceux qui aiment l’aventure, la conquête du Mont Pu Luong Vietnam, la plus haute montagne de la région (1.700m) est une expérience inoubliable. La fatigue et les difficultés d’une escalade de 5 heures sont remplacées par la joie de contempler la beauté de la vallée. Le long de la Nationale 15C, les visiteurs peuvent aussi se mêler avec la nature, traverser des villages accrochés aux flancs des montagnes, contempler des rizières en terrasses et des forêts verdoyantes. Ils peuvent aussi visiter des grottes aux hameaux de Hang et Kho Muong. Une des destinations incontournables est le hameau de Hieu. Sur le chemin, non loin du chef-lieu de Pho Doan, les touristes peuvent voir de nombreuses norias, méthode traditionnelle de collecte de l’eau et d’irrigation de plusieurs ethnies minoritaires. Après avoir passé un pont suspendu et grimpé une pente, ils arrivent à deux cascades rugissantes. De loin, ils peuvent entendre le bruit sourd des chutes d’eau.

Après une journée de vadrouille, les touristes peuvent séjourner dans des maisons sur pilotis spacieuses et aérées de la population ethnique locale. Ici, le tourisme communautaire s’est fortement développé, permettant d’améliorer les conditions de vie des locaux et de protéger l’environnement. Le soir, assis autour d’un feu de bois, l’hôte et les touristes dégustent des plats délicieux tels que com lam (riz gluant cuit dans des tubes de bambou), salade aux fleurs de bananier… Ils peuvent siroter avec des tiges de bambou creuses de l’alcool de riz cân et admirer danses et chants traditionnels des minorités ethniques…

A lire également : les treks à Pu Luong