Le climat au Vietnam

Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise sai­son pour visiter le Vietnam. S’il fait beau et chaud dans une région, il peut faire un froid glacial avec une forte pluviosité dans une autre. Cette grande diversité de climats du pays s’explique par l’étendue de ses latitudes ainsi que par la variété de ses reliefs et de ses altitudes.

Placé dans la zone intertropicale, le Vietnam jouit dans la plus grande partie du pays d’un climat subtropical, voire d’un climat tempéré au-dessus de 2 000 m. Situé dans la zone des moussons de l’Est asiatique, le Vietnam en connaît deux par an. La mousson d’hiver touche essentiellement la partie située au nord de Danang et arrive par le nord-est entre octobre et mars. Elle entraîne des hivers frais et humides sur toutes les régions situées au nord de Nha Trang et un temps doux et sec au sud. D’avril-mai à octobre, la mousson du sud-ouest pousse ses vents chargés d’hu­midité accumulée dans l’océan Indien et le golfe de Siam. Elle apporte un temps chaud et humide dans tout le pays, sauf dans les régions protégées par les montagnes, comme dans les basses régions côtières du centre ou le delta du fleuve Rouge. Entre juillet et novembre, des typhons viennent de l’océan, à l’est. Ils frappent le centre ou le nord du pays, causant de terribles dévastations.

Les moussons influencent aussi la température tropicale du Vietnam. Le Vietnam compte deux saisons bien distinctes, soit la saison sèche et froide (de novembre à avril) et la saison chaude et pluvieuse (de mai à octobre). Les changements de température sont plus marqués dans les provinces du Nord; la différence de température atteint jusqu’à 12ºC alors que dans les provinces du Sud, la différence n’est que d’environ 3ºC. Ces deux saisons montrent toutefois les signes de quatre saisons : printemps, été, automne et hiver, surtout dans le Nord.

Chaque année, il compte de 100 jours de pluie avec la pluviosité moyenne de 1 500 à 2 000 mm. L’humidité atmosphérique est de plus ou moins 80%,  L’ensoleillement est de 1 500 à 2 000 heures et le rayonnement solaire compte annuellement en moyenne de 100 kcal/cm2.